Base documentaire
  Accueil > Base documentaire > Santé publique > Douleurs causées par les mines antipersonnel


  BASE DOCUMENTAIRE

Chirurgie
Gestes techniques
Gyneco/Obstetrique
Médecine
Pédiatrie
Santé publique
Secourisme d’urgence
Techniques de laboratoire
Thérapeutique
Vaccins

  FICHES TECHNIQUES

Images-exemples cytologie et anatomo-pathologie
Techniques anatomo-pathologiques (PCD)

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Cours de Phnom Penh

  LEDAMED

Projet
Contacts

  TÉLÉMÉDECINE

Télémédecine

 

Imprimer

 

Douleurs causées par les mines antipersonnel

les différents types de blessures et les douleurs secondaires

Blessures de type A (50 - 60%) Provoquées par les mines à effet de souffle. La victime a le pied ou la jambe arrachés (amputation traumatique) et les fragments secondaires provoquent des blessures de différents degrés de gravité, à l’autre jambe, aux parties génitales, aux fesses, aux bras ou à la poitrine.

Blessures de type B (25 - 35 %) Provoquées par les mines à fragmentation. Les différentes régions du corps sont criblées de multiples fragments de métal provenant de l’enveloppe de la mine ou des petites billes que celle-ci contenait. Les blessures sont semblables à celles que provoquent toutes les armes à fragmentation. Les parties du corps atteintes et la profondeur de pénétration des fragments varient en fonction de la distance à laquelle la victime se trouvait de la mine au moment de l’explosion.

Blessures de type C (15 - 20 %) Les blessures de ce type surviennent alors que la victime manipulait une mine au moment de la pose ou de l’enlèvement, ou tentait d’en extraire la charge explosive. Les victimes ont plusieurs doigts arrachés, parfois tout le bras, beaucoup perdent la vue.

Approche clinique

La réinsertion familiale et sociale des amputés passe par la mise en place d’une prothèse adaptée au type d’amputation. Cependant, il apparaît qu’un nombre non négligeable de blessés appareillés n’utilisent pas, ou partiellement, leurs prothèses parce qu’ils présentent des douleurs au niveau du moignon. Les douleurs sont de plusieurs types :

- douleurs secondaires à la chirurgie (moignon mal reconstitué, section osseuse insuffisante, etc.),

- douleurs secondaires à des phénomènes inflammatoires ou infectieux,

- douleurs secondaires à l’amputation elle-même (douleurs du membre fantôme ou algohallucinose). La sensation de la présence du membre amputé ou sensation fantôme ou hallucinose est très fréquente puisqu’elle se retrouve chez 8 amputés sur 10 environ. Il s’agit de sensations non douloureuses très variées à type de chaud, froid, toucher et de mouvements incontrôlables. En revanche l’algohallucinose est plus rare puisqu’elle intéresse, à terme, 40 à 50 % des amputés. Ces douleurs (algohallucinose) peuvent mimer celles présentes juste avant l’opération, donc celles ressenties après l’explosion de la mine et, souvent, elles peuvent être décrites également comme des douleurs neurogènes, avec des sensations de fourmillements, de décharges électriques, de brûlures, mais aussi comme des douleurs musculaires à type de crampes ou de contractures. Ces douleurs sont souvent paroxystiques avec un fond douloureux permanent.

- une place à part doit être faite au névrome du moignon qui entraîne des douleurs provoquées par une pression (la prothèse par exemple) ou des changements brutaux de température (le froid). La douleur irradie sur le trajet tronculaire, vers la racine du membre.

Possibilités thérapeutiques

Du fait de la rareté de l’ensemble des médicaments appropriés (antalgiques, antidépresseurs, antiépileptiques...), on propose des traitements par stimulation électrique transcutanée, une alcoolisation du névrôme pour les douleurs du moignon, technique qui doit être pratiquée par du personnel médical entraîné mais qui soulage le blessé

 
Pour obtenir l'article complet extrait de la revue
Développement et Santé
(Droits de reproduction et de traduction interdits pour tous pays)
cliquer ci-dessous:



Lire l'article complet



Lire l'article complet

Domaines abordés :
Santé publique

Secteurs abordés :
Environnement
Médecine

Mots-clés et articles associés:
algohallucinose
antalgiques
   Fièvre et douleur chez l’enfant (article)
brûlure
moignon
névrome
traumatisme
   Otalgie (article)
   Traumatisme de la troisième phalange des doigts (article)
amputation

 

Site réalisé par NetAktiv Multimédia